Chapitre complet pour impression

Dans la même rubrique...

Séance Cinéma « Demain est à nous »

Vendredi 7 février, nous sommes allés au cinéma « L’Aurore » voir le film documentaire « Demain est à nous » de Gilles de Maistre. Cette séance de cinéma rentre parfaitement dans nos projets de l’année avec notre travail sur les actes éco-citoyens, le volet solidaire que nous donnons à notre projet de classe de mer avec l’envoie de matériel de surf à destination du Maroc, la réflexion sur les inégalités de ce monde (hommes-femmes mais aussi au-delà). Nous aussi, à notre échelle, nous essayons d’être les petits colibris qui font changer le monde.

Voici le synopsis de ce film :

"Ce sont des enfants venus des quatre coins du monde, des enfants qui se battent pour défendre leurs convictions. Ils s’appellent José Adolfo, Arthur, Aïssatou, Heena, Peter, Kevin et Jocelyn… Jamais ils ne se sont dit qu’ils étaient trop jeunes, trop faibles, trop isolés pour se lever contre l’injustice ou les violences.Au contraire,grâce à leur force de caractère et à leur courage, ils inversent le cours des choses et entraînent avec eux des dizaines d’autres enfants.

Exploitation d’êtres humains, travail des enfants, mariages forcés, destruction de l’environnement, extrême pauvreté… Ils s’engagent sur tous les fronts. Si petits soient-ils, ils ont très tôt pris conscience des inégalités et des dysfonctionnements, soit parce qu’ils en ont subi eux- mêmes, soit parce qu’ils en ont été témoins, et ils ont décidé d’agir.

Tel José Adolfo, parvenu à l’âge de 7 ans à créer une banque coopérative permettant aux enfants de son quartier de gagner de l’argent en collectant des déchets recyclables.

De l’Inde au Pérou, de la Bolivie à la Guinée, en passant par la France et les États-Unis, ce long métrage documentaire part à la rencontre de ces enfants qui ont trouvé la force de mener leurs combats, pour un avenir meilleur."

Voici ce que nous en avons pensé :

Anaïs : « J’ai beaucoup aimé ce film, c’était très intéressant. Les enfants qui font des actes éco-citoyens c’est vraiment super. Quand je voyais les enfants obligés de travailler, c’était horrible, de les voir souffrir pour leur famille. Et les jeunes filles qui ne sont pas respectées, c’est horrible. » Melvyn : « Ca parle d’enfants qui aident les SDF, qui aident la terre. » Antoine : « J’ai bien aimé ce film car les enfants faisaient des gestes éco-citoyens, aidaient les SDF, ou des filles. Donc ils aident des personnes et la planète. L’enfant que j’ai préféré était celui qui avait créé une carte bancaire pour les enfants mais il faut qu’ils apportent des papiers pour les recycler. » Lola : « J’ai bien aimé parce qu’il y avait des enfants qui donnaient de la nourriture aux SDF. Il y avait un centre qui recueille les enfants qui travaillent et qui ne vont pas à l’école. Il y avait des enfants qui ramassaient des déchêts, et une ado qui se faisait marier de force. » Loève : « J’avais déjà vu ce film et dès je l’ai vu, j’ai tout de suite essayé de trouver une idée pour faire comme eux. Je l’ai aussi aimé parce que ça montre que les enfants peuvent changer le monde. » Dilyann : « Le reportage était trop long. » Clara : « Ca parle d’enfants qui voulaient sauver leur pays. » Yann-Aël : « J’ai bien aimé le film car ça parle de plusieurs enfants qui aident des personnes, leur donnent de l’argent, s’occupe d’eux, font en sorte qu’ils aient une vie normale, une bonne vie. » Noa : « Le film était bien parce qu’ils se préoccupaient de tout le monde, même de la planète. Ils essayaient de trier tous les déchets pour les mettre au recyclage. » Bertille : « J’ai bien aimé ce film car ce sont des enfants qui sauvent le monde, qui font des actes comme : donner de la nourriture aux SDF, recycler les papiers, empêcher le mariage forcé, empêcher le travail des enfants. » Emma : « J’ai beaucoup aimé ce film. Il nous fait voir la vie autrement. On a beaucoup de chance d’aller à l’école. Il m’a fait réfléchir et pleurer. Il y a eu des émotions. » Enzo : « J’ai adoré le film. » Théo : « J’ai bien aimé ce film car il y avait des émotions, de la tristesse, de la rigolade. Ca parlait de la loi de pays où ils travaillent alors qu’ils n’ont que 7 ans. » Gabin : « Ce film est bien mais j’ai aussi l’impression que c’est plus un documentaire qu’un film, mais c’était bien. » Yassine : « J’ai bien aimé le film car ça parle des gens qui sont en difficulté (SDF, gens maltraités). »